mercredi 18 septembre 2013

L'obsolescence "déprogrammée"

J'ai rêvé d'une planète à l'atmosphère pure, d'une nature exubérante et  intacte...
La frénésie du "toujours plus" avait cédé la place au calme.
Je faisais mes courses sans avoir à inspecter les étiquettes. Les colorants, conservateurs et autres excipients avaient tout bonnement disparu. 
Exit la pétrochimie avec ses plastiques, phtalates et bisphénol et bienvenue à l'argile, au bois, au tissu et à la laine bien sûr  .
La surconsommation avait du plomb  dans l'aile et l'on avait compris que le bonheur ne s'achète pas mais s'invente et s'entretient chaque jour. 

L'obsolescence programmée était                                                                                  
Annette et  Mylène

"déprogrammée" on prenait plaisir à entretenir, à réparer, à faire durer.

Nos enfants s'amusaient avec des jouets non "NF" et pourtant personne ne craignait qu'ils ne s'empoisonnent car ils étaient fabriqués dans des matières naturelles et inoffensives. 

Partout dans les villages on faisait preuve d'initiatives créatives, on accrochait des tissus de couleur aux fenêtres, l'arc en ciel de la vie éclaboussait les rues ! Et ...

Je me suis réveillée... bien décidée à continuer ma fabrication de poupées uniques qui donneront peut-être aux enfants le goût des belles choses faites avec amour.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !